Nos services sont en pause actuellement. Toute l'équipe vous dit à très vite.

La vérité sur les hybrides

Partager
La vérité sur les hybrides

La vérité sur les « hybrides »  [article engagé]

 


L’hybride a sa place en horticulture, en mécanique, en biologie et dans probablement bien d’autres domaines. En ce qui concerne le tennis, j’ouvre le débat de l’utilité des « hybrides », pratique abusive de certains « spécialistes » appuyée par les départements marketing de certains équipementiers.  

 

  1.   A quoi fait référence un “hybride”? 

A partir de son origine latine « hybrida » qui veut dire « de sang mêlé », on peut statuer qu’un cordage est considéré comme « hybride » quand il combine deux cordages différents. J’insiste sur le fait que les deux cordages soient bien distincts pour ne pas inclure dans cette catégorie un simplement changement de jauge ou de couleur.  

L’offre de cordages étant très large et variée, les combinaisons sont extrêmement nombreuses. Parmi les grandes familles de cordages, on retrouve :

-          le boyau naturel et les multi-filaments (le mutli-filament étant un « boyau » réalisé à partir de fibres synthétiques)  

-          les mono-filaments

-          les nylons, le kevlar etc…

Néanmoins, quand le terme « hybride » est évoqué, on parle bien souvent d’un mono-filament combiné avec un multi-filament avec l’ambition irraisonnée d’obtenir l’avantage des deux familles de cordage (durée de vie du mono-filament et confort du multi-filament). C’est faux car, en montant un hybride, on récupère principalement les inconvénients des deux cordages ; à savoir la durée de vie du multi-filament et le confort (légèrement amélioré) du mono-filament. Totalement à l’opposé du but recherché !

Avant de démontrer l’inutilité de la majorité des hybrides proposés, intéressons-nous d’un peu plus près aux raisons qui poussent certaines équipementiers et magasins à promouvoir ce genre de montage.


  1. Quelques précisions lexicales pour ne pas tout comprendre de “travers” 

 

On appelle « montants » l’ensemble des cordes situées verticalement ; le terme « travers » étant réservé aux cordes disposées horizontalement. Bien que leur nombre et disposition peuvent varier d’un cadre à l’autre, les montants et les travers ont respectivement des rôles bien distincts.

L’effet « snap-back » du cordage correspond au retour à la position initiale des montants. L’amplitude de leur déplacement et la vitesse à laquelle ils reviennent en place déterminent l’importance du « snap-back » et déterminent une très grande partie de la rotation que la balle aura en sortie de raquette. Pour bien comprendre ce concept, je vous invite à regarder la video de Wilson détaillant les bénéfices de leur gamme de raquette Spin Effect :

https://www.youtube.com/watch?v=QUeQ1w_GZeE

Du coup, à quoi servent les travers ? Ils vont agir comme un modérateur de l’action des montants (élasticité générale du tamis et snap back effect). Dans des tensions très élevées, on imagine bien que les cordes bougent moins.

Comme les montants bougent plus, leur friction entraîne une casse plus rapide. Compte tenu de leur construction respective, un multi-filament va s’effilocher tandis qu’un mono-filament va « creuser » à l’endroit où passent les travers. C’est donc les montants qui sont les plus exposés à la casse. Si, sur votre raquette, ce sont les travers qui cassent avant les montants, vous n’avez sûrement pas de problème de casses fréquentes et votre jeu ne doit pas être axé sur de grande frappes liftées !

 

-          Objectif : pallier la « fragilité » des montants

Donc naïvement, on se dit qu’en mettant sur les montants un cordage réputé pour sa durée de vie (un mono-filament ou pire encore du kevlar), on allonge automatiquement le temps d’utilisation de son multi-filament (qui se retrouve donc uniquement sur les travers). Bah non ! La durée de vie sera sensiblement égale car le multi-filament va quand même s’effilocher et comme la friction sera plus importante car le montant a une surface plus dure, il n’est pas exclu que le cordage dure moins longtemps en hybride. Et puis surtout, l’hybride apporte les inconvénients du mono-filament (on perd beaucoup d’élasticité et de confort).

Dans ce cas de figure, je recommande simplement de choisir une jauge supérieure dans les montants afin d’augmenter la durée de vie. Mais cela rentre-t-il dans le cas d’un hybride, au sens premier du terme ? Pas sur que ca arrange votre cordeur, car cela nécessiterait que votre magasin dispose de plusieurs jauges pour chaque référence de cordage.

 

  •       Les conséquences désastreuses du mimétisme par rapport aux joueurs pro !

 Alors pourquoi les marques (dans leur quasi-totalité) proposent des hybrides “prêt à poser”  ; 2x 6m de cordage en vantant les bienfaits des deux cordages ?

Cela montre le pouvoir du marketing dans le milieu tennistique et la volonté absurde de copier les joueurs professionnels. Comme si, jouer avec le même cordage que Roger Federer, allait révéler des compétences tennistiques insoupçonnées.  

Les joueurs professionnels sont millionnaires et utilisent en moyenne leur raquette 30 minutes. Une demi-heure au cours de laquelle certains peuvent bénéficier des caractéristiques d’un boyau naturel combiné à un mono-filament. Adepte ou non du boyau, il est très rare de voir un joueur professionnel « casser » en plein match. Ils renouvellent fréquemment leur raquette pour éviter de jouer avec une raquette qui a trop perdu de tension.

Pour prendre l’exemple du maestro suisse, l’hybride qu’il utilise, est commercialisé par Wilson pour la modique somme de 70,00€ (hors pose et pourboire pour le cordeur). Même si Roger Federer utilisait sa raquette jusqu’à la casse, il est peu probable que le cordage dure plus d’une heure. En effet, le boyau naturel étant situé sur les montants, ils bougent énormément. De plus, il est « cisaillé» par un mono-filament rugueux ! C’est pourquoi Roger utilise quelques elastocross pour éviter que les montants bougent trop.

Chez les pros, nous sommes dans l’optimisation maximale de leur outil de travail. C’est pourquoi, certains conservent le boyau naturel (en voie d’extension néanmoins) pour son élasticité et ses propriétés dynamiques et le combinent avec un mono-filament qui va leur permettre de « gratter » la balle plus facilement. Contrôler le lift adverse est plus aisé quand le tamis possède un mono-filament car il confère une rigidité nécessaire à la bonne maîtrise des trajectoires.

Parmi les joueurs professionnels utilisant des hybrides, voici quelques exemples :

-          Roger Federer : Wilson Natural Gut 1.30/ Luxilon Alu Power 1.25 rough

-          Grigor Dimitrov : Wilson Natural Gut 1.25 / Luxilon 4G 1.25

-          Serena Williams : Wilson Natural Gut 1.30 / Luxilon 4G 1.25

-          Jo Wilfried Tsonga : Babolat Touch VS 1.25 / mono-filament 1.25 (confidentiel)

-          Caroline Garcia : boyau naturel 1.30 (confidentiel) / Yonex PolyTour Strike

-          Kei Nishikori : Wilson Natural Gut 1.25 / Luxilon Element 1.25

-          Aljona Ostapenko : Luxilon Natural Gut 1.30 / Luxilon 4G 1.30

 

 

  •       Certains « spécialistes » en raffolent !!!!

 

La profession étant libre d’accès, permettant à n’importe qui de conseiller sur le choix de votre équipement, les discours sont assez hétéroclites quant aux hybrides. Certains vont se contenter d’en poser de temps en temps ; quand d’autres ne vont jurer que par ces montages.

Promouvoir les hybrides, cela donne en apparence un côté expert et le client a l’impression d’avoir une solution personnalisée. En plus, comme les grandes enseignes ne référencent pas ce type de produit, c’est un facteur différenciant. C’est bien vu quand on cherche à se démarquer et qu’avec un peu de « bagou », on peut glisser n’importe quels cordages à ces clients.

 

Mettre en avant les hybrides, en insistant sur le fait que les travers ne servent à rien, permet d’augmenter significativement ses marges. J’ai l’exemple de plusieurs « spécialistes » qui mettent sur les travers un mono-filament des plus basiques dont la bobine de 500m leur a coûté une quarantaine d’euros, et continuent de facturer plein tarif le mono-filament posé sur les montants.

En résumé, si votre cordeur vous propose un « hybride », redoublez de vigilance !

 

  •       Les combinaisons qui marchent

Il existe néanmoins quelques combinaisons qui fonctionnent en « hybride ». Non, je ne retourne pas ma veste, je précise que dans certains cas, sur certaines raquettes, un « hybride » peut faire sens. Néanmoins, l’évolution des cadres ne favorise pas l’émergence des hybrides car, pour moi, seules les tamis denses (18x20 – 18x19) seraient susceptibles de recevoir un hybride. Ces plans de cordage réduisent la friction et donc les cordages ne sont pas exposés. Oubliez l’hybride sur votre Pure Drive !

Pour que l’hybride fonctionne, il est nécessaire que le multi-filament ne soit pas trop souple. Aux oubliettes le Tecnifibre TGV, le Babolat XCel Premium, car ils risquent de s’écraser contre le mono-filament. Pour le choix du mono-filament, privilégiez les mono-filaments « souples » (termes complètement antinomiques) dans les jauges les plus fines et surtout non structurées. Rien ne serait plus stupide que d’utiliser en hybride le Tecnifibre BlackCode 4S ou le Solinco Tour Bite.

Si votre bourse vous le permet, positionner le multi-filament dans les montants avec 3kg de plus que le mono-filaments choisi sur les travers.  Si ce n’est pas le cas, inversez et gardez la même tension pour les montants et les travers.

Le choix GOATT : « Tecnifibre NRG² 1.32 – Luxilon Element 1.25 »

 

  •       L’offre « mono-filaments » évolue et offre davantage de solutions moins traumatisantes.

Même si cela sonne mal, de plus en plus de versions « souples » sont proposées dans les gammes de cordages monofilaments ; preuve que les fournisseurs cherchent à combler le vide entre les deux grandes familles (multi-filament et mono-filaments). Ces alternatives qualitatives rendent hors de propos les hybrides. Sans juger les intentions de ceux (marques et revendeurs) qui les proposent encore (même si j’ai des doutes), les possibilités d’optimisation de son matériel passent par autre chose que la pose d’un hybride et j’aurai tout le loisir de les détailler dans de prochains articles. 

GOATT

Tu veux connaître 
ton cordage idéal?

En quelques clics, découvre une sélection
de cordages adaptés à ton profil et
commande ta pose de cordage
depuis ton canapé !

Effectuez une recherche

Panier

×
Welcome Newcomer